25/06/2018 : Vous avez dit #chimieverte ? Quelques précisions...
 
 
 
 
 
Vous avez dit #chimieverte ? Quelques précisions…
 
« Industrie des industries », la chimie est une source constante d’innovations et un véritable moteur de développement économique dans tous les secteurs d’activité.
En réponse aux impératifs d’aujourd’hui, mais surtout aux attentes de demain, les chimistes étudient, proposent et mettent en œuvre d’ores et déjà des réponses aux enjeux sociétaux.
La notion de « chimie verte » a été introduite en 1998 par deux chimistes américains qui l’ont formalisée dans douze principes fondateurs ; c’est une chimie qui met en en œuvre ces principes pour réduire et éliminer l'usage ou la génération de substances néfastes pour l'environnement, et cela par de nouveaux procédés chimiques et des voies de synthèses « propres », c'est-à-dire respectueuses de l'environnement. Sans entrer dans le détail de ces principes, on peut noter qu’il mettent en évidence un certain nombre d’actions : réduire les déchets, synthétiser en utilisant des produits faiblement toxiques, minimiser l’utilisation de substances auxiliaires (solvants, agents de séparation), améliorer l’efficacité énergétique, préférer des matières premières renouvelables, utiliser des catalyseurs sélectifs, produire des substances qui peuvent se dégrader en produits non nocifs en fin de vie, savoir mesurer et contrôler les procédés.
La « chimie verte » met donc en œuvre, d’une façon structurée et optimisée, tous les leviers que les chimistes maitrisent bien à travers diverses disciplines comme la synthèse chimique ou biochimique, le génie chimique et le génie des procédés, les méthodes analytiques et de modélisation.
On peut constater que la « chimie verte » ne se limite pas à chimie du végétal qui est l’utilisation de la biomasse végétale comme matière première renouvelable, mais que son périmètre est beaucoup plus vaste. Pour éviter cette confusion, Novachim, le CRITT Chimie & Matériaux, a choisi de dénommer « chimie durable » l’ensemble de ses actions pour répondre aux défis sociétaux et à bâtir sa feuille de route stratégique 2017-2020 autour de la chimie durable.  Cette notion de chimie durable est d’ailleurs bien prise en compte dans la plateforme européenne Suschem (Sustainable Chemistry).
 
Bernard Milléliri
Président de Novachim